La Le Boom De L'escroquerie Au Prêt Rapide

La Le Boom De L'escroquerie Au Prêt Rapide

Depuis l'apparition des sites de financement participatif en Europe, un nouveau modèle d'arnaque s'est développé sur la toile par le biais des forums communautaires et sur les e-mails : de fausses offres de prêts en ligne octroyés de façon rapide, sans apport demandé, avec 0 garanties et par des gens se présentant comme des particuliers cherchant à investir leur capital. Nous parlons bien évidemment d'une tromperie, mais la masse de messages sur ces sites donne une idée de l'importance du problème. Par conséquent, énormément de particuliers ont été floués à cause cette escroquerie.

De quelle façon opèrent-ils ?

Susciter l'intérêt de sa cible avec une annonce de financement intéressante

L'arnaque au crédit est présentée sous la forme d'une histoire plus ou moins crédible. Du point de vue de l'escroc, cette étape est importante parce qu'il sent que la réussite de son coup est en grande partie conditionnée par la croyance ou non en son histoire. Lorsqu'il souhaite appâter le plus fort nombre de victimes possibles, il rédige et publie une annonce sur des sites à large fréquentation tels que Facebook ou Twitter. Beaucoup de posts populaires ne contrôlent pas les pages de discussion visibles par tous, ce qui devient alors un terrain préféré des escrocs.

En premier lieu, l'escroc se présente comme une personne disposant d'un magot qu'elle souhaiterait faire fructifier en accordant des prêts avec un taux très concurrentiel. Par moments, il dit être un rentier à la retraite qui souhaite se passer du système bancaire classique dans le but de montrer l'image d'un homme philanthropique et aspirant à d'améliorer la société. Ce mensonge a un seul objectif : profiter de la détresse financière des gens fragiles en leur expliquant qu'un emprunt est toujours possible, même sans conditions de ressources. Il prétend pouvoir leur accorder un emprunt, même s'ils sont déjà endettés. Une fois que la demande est acceptée, l'escroc promet d'envoyer l'argent en quelques jours avec des échéances qui peuvent monter jusqu'à plusieurs années.
Bien qu'il puisse sembler clair pour la plupart des gens que des annonces de ce type semblent inconcevables, il est à noter cependant que des personnes se trouvant financièrement au pied du mur peuvent se faire avoir du fait de cette promesse de financement rapide qui les aveugle.

Envoyer des signes de crédibilité et de sérieux

Sur le web, tout le monde est capable d'usurper une identité avec plus ou moins d'imagination. C'est ainsi qu'opèrent les escrocs au faux crédit en créant intégralement un faux personnage qui saura coller avec leur scénario. D'abord, ils donnent un nom et prénom qui sonne français à ce faux profil. Donc pas de noms exotiques qui tendraient à faire fuir les plus sceptiques. Il faut que la victime ait le sentiment que l'investisseur se trouve tout près. Dans un scénario bien pensé, notre escroc peut se transformer en une personne avec un âge avancé ou fraîchement retraitée. Les plus perfides iront jusqu'à réclamer des documents justificatifs de paie à la future victime, d'autres préféreront lui demander de répondre à un questionnaire sur son emploi. Pour accroître encore plus sa crédibilité, le faux prêteur prendra le soin de concevoir un grand nombre de faux personnages qu'il contrôlera pour publier de fausses recommandations qui auront pour but de faire l'éloge de l'annonce.

Donner suite à toutes les demandes

Dès que la personne ciblée est persuadée du sérieux de son interlocuteur, notre escroc peut enfin passer à l'étape supérieure. Il confirme qu'il donnera suite à son dossier de de prêt, mais demande le versement de frais de dossier par mandat avant de boucler la procédure. Ces frais divers peuvent monter jusqu'à quelques centaines d'euros et sont demandés pour compenser la durée passée par le faux prêteur à traiter sa demande. Ces frais sont, d'après lui, obligatoires pour débloquer l'argent. Si la victime accepte, notre faux prêteur lui ordonnera ensuite de régler une prime d'assurance de prêt obligatoire. Bien évidemment, la victime ne verra jamais son prêt arriver et notre escroc retirera les virements avant de disparaître de la circulation.


Comment se prémunir contre de telles pratiques ?

En France, tout le monde n'a pas l'accréditation pour proposer un prêt et le crédit entre particuliers est une activité encadrée. Si un particulier ou un groupe fait la promotion de services financiers via le web, le site doit obligatoirement afficher ses mentions légales et les conditions générales. Pour obtenir le statut de société de prêt, un organisme se doit de posséder un agrément de l'ACPR ainsi que d'une immatriculation au registre ORIAS. N'importe quel site de prêt entre particuliers doit obligatoirement être en possession de ces agréments, dans le cas contraire, il s'agit sans doute d'une arnaque.

Ensuite, il ne faut pas ignorer que les délais pour obtenir un crédit ne sont pas si rapides et qu'il faut compter deux semaines avant de recevoir les fonds en banque. Et même si un individu avait de l'argent à placer de cette façon, il ferait une profonde et longue analyse de tous Les arnaques au faux crédit en ligne dossiers avant de fixer son choix sur les plus solides.
En temps normal, un établissement financier n'accorderait jamais un quelconque crédit (immobilier, personnel ou à la consommation) à un demandeur inscrit au FICP de la Banque de France pour des impayés.

logo-grey

Somos una Iglesia que busca la salvacion para todo el Mundo, especialmente para el Estado de Louisiana.  Cumpliendo asi la gran comision a la cual fuimos encomendados por nuestro Gran Dios y Rey Jesucristo.

Dirección

10120 Florida Blv. 
    Baton Rouge LA. 70815

+1(225) 315 8000

+1(225) 315 8000

hugocandia37@gmail This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

www.cristoparatodaslasnaciones.com